La thérapie avec le cheval

La thérapie avec le cheval est proposée à des personnes présentant une situation de handicap, de maladie, une difficulté ou une souffrance, par un thérapeute en compagnie d’un équidé.

Les chevaux ont le rôle de tiers médiateur dans la relation entre le patient et le thérapeute. Le contact avec les chevaux est bénéfique à l’épanouissement et au développement de l’être humain à plusieurs niveaux. Le cheval est un animal social, qui cherche constamment à entrer en lien avec son interlocuteur. Il permet de symboliser notre propre rapport aux autres. Il est un transmetteur d’émotions et un récepteur précieux de celles-ci.

Le cadre thérapeutique est propice au patient qui peut valoriser ses ressources et identifier ses limites, s’ouvrant ainsi à une créativité nouvelle, élément déclencheur de progrès en thérapie.

Les bénéfices

Le corps entier du cavalier est stimulé sur un cheval, ce qui lui permet de renforcer sa posture corporelle, elle-même étroitement liée au bien-être psychologique, mental et moral. Le cavalier souffrant d’un handicap physique peut construire son schéma corporel à dos de cheval qui seul est capable de reproduire, au niveau du corps de son cavalier, le déroulement de la marche du bipède.

Par son attitude dépourvue de jugement, l’animal apporte de la confiance à une image de soi blessée. De par sa capacité à refléter les émotions de son interlocuteur comme un miroir, le cheval permet de prendre conscience de son propre état moral ou psychique.

Le cheval permet aussi à toute personne de regarder le monde d’en haut. L’animal prête ses yeux à celui qui ne peut voir et ses jambes à celui qui ne peut marcher. La thérapie avec le cheval, c’est vivre l’instant présent dans une relation triangulaire liant le patient, le thérapeute et le cheval.

La prise en charge

Le champ d’expérimentation thérapeutique est large : le bénéficiaire peut se tenir à distance ou à côté de l’équidé, à même son poil et sa peau, en selle ou en attelage, sous le toit du manège, dans un paddock extérieur ou en promenade dans la nature.

Les objectifs des séances sont pensés de manière individualisée, le devoir de confidentialité incombant au thérapeute.

Comprendre cet animal et se faire comprendre de lui demande l’acquisition de compétences sociales, mentales, physiques et psychomotrices, qui sont mises en oeuvre durant les séances, au rythme et dans la mesure des possibilités de chacun.

CHF 100

Le prix coûtant d’une heure de thérapie est de 130.-

La Fondation peut actuellement proposer le tarif de 100.-/h.